bibliographie

Comment j'ai rencontré les poissons

Ota PAVEL (Editions do)

Les poignantes mais souvent joyeuses histoires de ce livre composent la tendre chronique d’un homme qui se souvient de son père, génial représentant de commerce et grand amoureux de la pêche, géant captivant et charmeur aux yeux de l’enfant qu’il était. Elles commencent simplement, par ce regard de l’enfance, puis elles se développent pour illustrer la prise de conscience d’un garçon qui grandit et observe le monde autour de lui. Et si elles reconstituent l’histoire de sa famille, avec en arrière-plan celle de l’Europe centrale, elles sont en réalité beaucoup plus que cela : de touchantes méditations sur la vie et la survie, la mort et la mémoire, l’humour, la justice et la compassion.

Une journée pourrie au paradis des truites

John Gierach (Editions Gallmeister)

La contemplation des rivières n’amène pas seulement John Gierach à exprimer la beauté des paysages ou à livrer tous les secrets de la pêche à la mouche. À sa manière sensible et personnelle, il donne vie aux moments et aux choses, capturant l’essence d’expériences anodines avec l’esprit et l’humour d’un sage oriental.

Avec sagesse et détachement, aussi. “Si l’on insiste un peu, dit-il d’ailleurs, je crois que tous ces gars s’accorderont à dire que la pêche à la mouche, en définitive, vous pousse à contempler votre âme, mais je suis sans doute le seul d’entre nous qui pourrait vraiment sortir un truc pareil en gardant son sérieux.” Pour un pêcheur, l’œuvre de Gierach est un pur régal.

Le Long Silence

Thomas McGuane (Editions Gallmeister)

Et si le secret du bonheur se trouvait dans quelques échappées solitaires au bord des plus belles rivières du monde ? Si le monde trouvait enfin son sens alors qu’armé de sa canne à pêche, on tente pour la millième fois le lancer parfait ? Avec ce récit autobiographique, Thomas McGuane nous ouvre la porte d’une enfance et d’une vie passée au contact de la nature et nous invite à une parenthèse salvatrice pour mieux savourer la richesse du monde qui nous entoure et "éveiller de plus grandes réverbérations en nous-mêmes".

 

Icône du nature writing américain, enfant terrible de l’Ouest, Thomas McGuane nous berce de sa prose sans égale nous entraînant dans un monde sauvage dont il sait parfaitement révéler la lumineuse splendeur.

Traité du zen et de l'art de la pêche à la mouche

John Gierach (Editions Gallmeister)

Les récits qui composent ce “traité” parlent de pêche à la mouche, d’amitié et de tout ce qui fait une vie de pêcheur – du café de bivouac aux voitures en passant par les cannes à mouche et autres équipements -. Ni traité philosophique, ni récit d’aventures, ni manuel de pêche, ce livre combine des éléments de ces trois veines, avec en prime une bonne dose d’humour et d’esprit.

 

Sous la plume faussement légère de John Gierach, l’un des plus merveilleux auteurs du nature writing d’aujourd’hui, se dissimulent de subtiles considérations sur la nature et un amour profond pour ce monde dans lequel il a choisi de s’exprimer.

Itinéraire d'un pêcheur à la mouche

John D. Voelker (Editions Gallmeister)

Pour des millions de lecteurs, le nom de Robert Traver reste attaché au phénoménal succès de son roman Autopsie d'un meurtre. Peu savent que ce pseudonyme est celui d'un célèbre magistrat qui passait le plus clair de son temps à pêcher la truite sur les lacs et rivières du Michigan. Avec Itinéraire d'un pêcheur à la mouche, l'auteur nous offre un recueil d'aventures drôles et extravagantes. Livre culte outre-Atlantique, ce formidable éloge de la nature et de l'amitié est aussi une réflexion profonde sur l'art contemplatif de la pêche à la mouche.

 

Traduit en français pour la première fois, il s'inscrit, avec Et au milieu coule une rivière de Norman Maclean, dans la lignée des grands classiques américains sur la nature.

La rivière du Paradis

sylvie Tissier ( (Editions du Pécari)

"La rivière du paradis coule dans les veines de chaque pêcheur à la mouche.

Sylvie Tissier, traductrice dans un grand groupe de travaux publics, a longtemps parcouru les rivières du monde entier avec son mari et son fils, du Kurdistan irakien au Labrador, de l’Alaska à l’Ecosse, de l’Afrique subsaharienne à sa Normandie chérie à la recherche de sa rivière du paradis.

Sylvie Tissier nous livre ici le récit de toutes ses aventures de pêche dans un style alerte qui permet à chacun de vivre l’émotion des prises de saumons et de truites, d’épouser la beauté des paysages, de partir à la rencontre de pêcheurs du bout du monde.

Ce récit est aussi un hommage et une invitation. Un hommage à son mari et à son fils, une apologie de l’art de la mouche, une ode aux saumons et aux truites, un éloge à la beauté de la nature et à la diversité culturelle.

Une invitation à rechercher le bonheur malgré les difficultés de la vie, une exhortation au dépassement de soi, une incitation au partage d’aventures humaines.

 

Sylvie Tissier en amoureuse de la nature et tout particulièrement du saumon participe activement par ailleurs au travail de sensibilisation mené par l’AIDSA, l’Association Internationale de Défense du saumon Atlantique." (La Cheminante)

Truite et Saumon. Les plus grandes destinations de pêche dans le monde

R. Valentine Atkinson (Proxima Editions)

D'Irlande en Alaska, du Chili en Russie, des fabuleux grands espaces du Montana au ciel chargé d'Écosse, de Norvège en Nouvelle-Zélande, douze destinations mythiques pour les pêcheurs à la mouche du monde entier sont ici évoquées, avec des récits de pêche illustrés de manière sublime par le spécialiste mondial, R. Valentine Atkinson, déjà auteur de Pêches de rêve, paru chez Nathan. À moins que ce ne soient les textes qui illustrent les images. On ne sait plus, car si les photos sont extraordinaires, les mots – c'est rare – sont à la hauteur. Ce livre se regarde comme un (très) bel album et se lit comme un roman. Il donne immédiatement l'envie de tout abandonner, d'empoigner son fouet de moucheur et de sauter dans le premier avion...

La boîte à pêche

Maurice Genevoix (Grasset)

Dans La Boîte à pêche (1926), la jubilation du pêcheur, sur les bords silencieux de la Loire entre ciel et roseaux, rejoint celle de l'écrivain, qui sait nous rendre sensibles sa joie et sa passion du champêtre. La Boîte à pêche, ou la célébration lyrique d'une certaine forme de bonheur.

 

Extrait : Ni cet hameçon, ni cette ligne, ni cette gaule ne pardonnent, entre les mains souveraines de Najard. Et Bailleul songe, le cœur battant de la capture : « O Najard, ô mon maître, j'ai vu la touche en même temps que toi, avec les mêmes yeux que les tiens ; mes mains, je te le jure, auraient "ferré" en même temps que les tiennes. Tu ne dis rien, grand silencieux, mais tes paupières se brident et je vois que tu es content... Moi aussi, je suis un pêcheur!

Please reload

© 2020 Association des Pêcheurs A la Ligne de la Vallée d'Auge  AAPPMA                         Mentions légales

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle